La compréhension orale en cours d’anglais

Vaste chantier que celui de la compréhension orale en anglais au collège ! 

Bien souvent, on se heurte à des “je ne comprends rien”, “hein, qu’est-ce qu’il/elle dit?” ou encore des “ça va trop vite”. Comment amener les élèves à comprendre ? Quelles stratégies peut-on mettre en place ? Je vous explique tout dans cet article. Vous aurez également le plaisir de lire ce que proposent d’autres blogueuses sur le sujet – les liens sont tout à la fin.

Les repères officiels : les descripteurs du CECRL

Il est toujours important d’avoir en tête ce qui est réellement attendu par rapport aux compétences, quelles qu’elles soient.  Pour la compréhension de l’oral , voici ce que l’on peut lire sur Eduscol . Je l’ai simplement remis en page :

Vous pouvez télécharger ce document en cliquant ici : Ecouter et comprendre – les descripteurs 

la compréhension orale en anglais au collège: les descripteurs du CECRL

L'entrainement à la compréhension orale en classe

Nos élèves sont continuellement en situation de compréhension orale, ne serait-ce que parce qu’ils nous entendent parler en classe. L’entraînement est donc continu mais cela ne dispense pas des documents audio que l’on peut passer en classe (la fameuse cassette pour les plus anciens ou le CD voire mieux maintenant: le mp3 !)

Quelles sont les différentes phases et comment cela se passe-t-il ?

a) Anticipation

La compréhension orale s’inscrit dans une séquence donc le thème est connu des élèves: ils ont donc moyen d’émettre des hypothèses sur ce qu’ils vont entendre. 

Les manuels proposent également des images support qui peuvent être utilisées pour mettre en jalon un vocabulaire spécifique et anticiper sur certaines difficultés.

b) Les tâches d’écoute

Laisser les élèves le nez en l’air pendant l’écoute, ça n’a jamais été ma tasse de thé. J’ai toujours préféré donner des tâches spécifiques. En voici quelques exemples:

  • à la première écoute: repérer la situation d’énonciation, le nombre de locuteurs, les différents bruits / indicateurs sonores qui peuvent renseigner sur l’endroit où cela se passe etc.
  • à la seconde et troisième écoute: crayon de papier en main ! Charge aux élèves de noter les mots porteurs de sens 

Ce travail sur les mots clés est loin d’être simple lors d’une compréhension orale ! Il y a toujours les élèves qui veulent tout écrire (essayant de refaire le script) et ceux qui notent les auxiliaires et les déterminants et donc perdent un temps précieux. 

Un travail de groupe leur permettra de mettre en commun, confronter leurs avis voire mettre en relation certains mots.

c) La restitution et la trace écrite

 Je suis adepte de la carte mentale ! C’est un bon moyen de leur faire visualiser ces mots clés / les mots porteurs de sens et leur mise en relation. Le premier niveau est donc purement explicite. Un prolongement de cette carte mentale en anglais permettra d’aller vers l’implicite (en fonction du niveau de la classe bien sûr !)

La constitution de la trace écrite en sera donc facilitée ensuite ! Ce que j’ai déjà testé:

  • la trace écrite collective: à partir de cette carte mentale, nous reconstituons ensemble la trace écrite et proposons des reformulations qui viendront enrichir la production
  • la trace écrite en groupe de 4 : ils proposent une production écrite à partir de ce qui a été vu. 

Cette dernière phase est particulièrement intéressante bien que chronophage car il faut ensuite ramasser les productions, les corriger et faire une mise en commun en classe au cours suivant. 

Focus sur …

Grille de compréhension orale ou pas ?

La grande question que beaucoup de collègues se pose, c’est grille ou pas grille de compréhension orale ? Selon les académies, les discours ont beaucoup varié à une époque. Perso, j’ai très vite abandonné la grille, lors des phases d’entraînement. Elle se prête davantage à l’évaluation.

Quelle langue pour la restitution: français ou anglais ?

Tout dépend de la situation ! C’est toujours tricky comme position et comme beaucoup, j’ai pris le parti très tôt d’utiliser en évaluation seulement le français. On voit ce que les élèves ont réellement compris. On n’évalue pas leur expression écrite. En phase d’entrainement, en classe, l’anglais est bien entendu privilégié.

L'entrainement à la compréhension orale en anglais à la maison

J’enfonce une porte ouverte: si l’entrainement se limite à la salle de classe, ça risque d’être légèrement compliqué ! Il est donc possible de prolonger à la maison. Que peut-on leur suggérer ?

Les séries ou les films

Je pense que nous apprécions tous en tant qu’anglicistes le fait de pouvoir regarder nos films et séries en VO. Si nos élèves faisaient tous de même, que ce serait plus simple! Leur oreille serait déjà habituée. Alors si je me base sur les goûts de mes 2 ados à la maison accros à la VO, voici leurs coups de coeur en matière de série : Glee, Riverdale, Supergirl, Fuller House, Sweet Tooth, Greenhouse Academy. J’avoue je ne les connais pas toutes 😉

Les podcasts: 

Sur 6 minute English : A conseiller cependant aux élèves avancés !

https://www.newsinlevels.com/ 
Sur ce site d’informations, il est possible d’avoir les news en 3 niveaux. Sympa, non ?

Dans la même veine: https://www.videosinlevels.com/ . Des vidéos classées du niveau 1 au niveau 6 : l’élève choisit en fonction de qui est le mieux adapté pour lui. Il peut aussi faire le test qui est proposé.

Audiolingua : https://www.audio-lingua.eu/ : une mine d’enregistrements authentiques pour tous les niveaux.

Et en parallèle ...

L’entrainement peut aussi se faire au travers d’activités pédagogiques conçues à partir de CO trouvées sur l’un de ces sites ou des pistes audios des manuels scolaires. 

Une année, j’ai essayé de donner ce type de tâche, à raison d’une par semaine. J’alternais entre CE et CO + questionnaire en ligne. C’était une expérimentation très intéressante car les élèves pouvaient pratiquer régulièrement en dehors de la classe mais très “time-consuming” pour moi au niveau de la conception, surtout lorsque l’on multiplie par 3 niveaux ! J’étais sur une plateforme de type Moodle donc tout était auto-correctif – heureusement d’ailleurs ! 

Quid de la compréhension des mots isolés ?

On est ici au niveau A1 / A1+. Vous l’avez remarqué, c’est une phase que nous mettons beaucoup en avant ces temps-ci sur la boutique avec nos boom cards. Nous nous sommes associés à un locuteur natif qui enregistre pour nous tous les mots que nous exploitons ensuite dans les boom cards, façon dictée de mots.

C’est la dernière phase dans notre série dans laquelle le mot anglais est prononcé et l’élève doit l’écrire correctement. Voici ce que ça donne, en vidéo :

Booster son oral en anglais

Alors, vos élèves sont-ils prêt maintenant à booster leur compréhension orale en anglais ? Voici un mini-livre en cadeau qui pourrait les intéresser !

compréhension orale en anglais - expression orale en anglais : comment les améliorer ?

J’espère que dans cet article, vous aurez trouvé des pistes concernant la compréhension orale en anglais. Et vous, quels sont vos “trucs” pour la CO ?

Ne manquez pas les articles publiés sur le même sujet par les autres teacher-authors :

2 réflexions au sujet de “La compréhension orale en cours d’anglais”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wishlist 0
Open wishlist page Continue shopping

Jeu-concours du 20 juin au 4 juillet

Tentez de remporter cette pochette unique comprenant 5 jeux prêts à l'emploi:
- prononciation du -ED (2 sets)
- l'alphabet (2 sets)
- les nombres de 1 à 30