Quand on n’a pas sa salle de classe … 5 conseils pour s’adapter !

Quand on n’a pas sa salle de classe … 5 conseils pour s’adapter !

La rentrée est bientôt là et beaucoup de collègues commencent à penser qu’ils n’auront pas leur salle de classe voire qu’ils devront se déplacer dans la salle des élèves.

Pas de panique : même si c’est moins confortable, ça n’en reste pas moins faisable – après tout, beaucoup de collègues font ça à l’année. Quelques pistes ici pour vous aider à dédramatiser et à vous adapter à la situation.

Accès rapide

L'armoire de fond de classe

De nombreux professeurs vont se succéder dans la salle : il est donc important très vite de se concerter pour savoir qui souhaite  déposer des affaires dans la seule et unique armoire de fond de classe, voir ensemble comment se répartir les bouts d’étagères. Si vous pouvez vous éviter de tout transporter à chaque fois, c’est l’idéal !

a) Que peut-on mettre dans l'armoire ?

Si la classe que vous avez est la seule du niveau, vous pourrez sans souci y entreposer les photocopies en rab de la séquence en cours mais aussi toutes les ressources complémentaires – je pense notamment ici aux jeux et autres fiches d’activités- en lien avec la séquence.

b) Comment matérialiser qu'il s'agit de votre emplacement ?

I’ve got you covered ! Vous trouverez sur la boutique des étiquettes toutes mignonnes qui vous serviront à clairement indiquer votre “coin” d’armoire.

Il s’agit d’un FREEBIE donc faites-vous plaisir !

Le bureau

organisation

Lorsque l’on est plusieurs à partager la même salle, tout comme l’armoire, il faut organiser le bureau et éviter de laisser ses feuilles trainer en se disant qu’on les retrouvera la prochaine fois. Je dis ça, mais c’est parfois aux collègues qu’il faut le rappeler – de façon très di-plo-ma-ti-que.

 

La meilleure règle à convenir ensemble, c’est : un bureau nickel, pas de feuille, post-its qui trainent. Que tout soit rangé de façon à ce que cela convienne à tout le monde. En plus, cela facilitera le travail de nettoyage en fin de journée. Tout le monde est gagnant.

Partageant ma salle avec de nombreux collègues, j’avais néanmoins laissé sur un coin du bureau des éléments essentiels à tout le monde: un pot à crayon, une boite de mouchoirs jetables (c’est tendance en ce moment !).

L'affichage dynamique

Ca, c’est vraiment notre plus gros challenge ! Lorsqu’on a sa salle, tout va bien car on peut tranquillement en début d’année réaliser son affichage avec des posters notamment. Mais lorsque l’on n’a pas sa salle, comment faire ?

Comme pour l’armoire, il peut être intéressant de négocier avec les collègues des bouts de murs réservés à telle ou telle autre matière. Par contre, il est évident que vous ne pourrez pas TOUT afficher – il va falloir faire un choix ! Peut être privilégier ce qui va vous servir dans l’immédiat en fonction du niveau : mots interrogatifs (ils servent toute l’année quand on y réfléchit !), symboles phonétiques, drapeaux … Une chose qui est sûre, c’est que l’imprimante va chauffer puisqu’il va vous falloir réaliser autant de sets que salles de classes – ou prioriser.

Une autre possibilité – et là encore si la salle le permet : utiliser du scotch magnétique. On en trouve dans bon nombre de magasins. Cela va vous permettre de faire un affichage express sur l’un des tableaux périphériques du tableau central. J’étais récemment dans un préfa et ô bonheur, les parois étaient métalliques. Ce qui est pratique dans ce type de situation, c’est que l’affichage se fait très rapidement, contrairement à la patafix.

A lire également sur le blog : l’affichage en classe d’anglais

Se déplacer léger

Lorsque l’on doit naviguer de salle en salle avec très peu de temps entre chaque, il faut pouvoir faire vite et être efficace. Il est donc important de ne pas se charger inutilement. Je dis ça, mais je suis une grande spécialiste du chargement inutile à tel point qu’une année, je me suis fait mal à l’épaule et j’ai ensuite opté pour la formule sac à dos. Je vois beaucoup de collègues utiliser un sac à roulettes: ça peut être une solution, à condition de ne pas avoir trop d’escaliers à monter.

les déplacements dans les couloirs

Le numérique

Rien de pire que l’oubli de la clé USB dans une salle et qui fait que l’on n’a plus rien pour travailler avec la classe suivante. C’est du vécu. Pour ça, il y a des solutions – enfin, 2 au moins !

Il y a fort à parier que les postes du parc informatique de l’établissement sont en réseau : cela veut donc dire qu’en ouvrant votre session, vous allez pouvoir retrouver vos documents #lifesaver

Autre outil duquel vous pouvez tirer parti: l’ENT (Espace Numérique de Travail) – bien entendu si votre établissement en dispose d’un qui vous permet de déposer des documents. Là aussi, vous allez pouvoir stocker vos fichiers mais aussi les échanger facilement avec vos élèves, tout en restant dans un cadre “RGPD”.

Vous n’avez pas votre salle de classe à la rentrée ? Comme vous le voyez, c’est gérable, avec un peu d’organisation.

Et vous, quels sont vos trucs et astuces quand vous n’avez pas votre salle de classe à l’année ?

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.